Prix Bernard-Marie Koltes des lycéens

S’engager dans le Prix BMK en 22-23

 

Le TNS est à la recherche des classes de lycée qui participeront à la 7ème édition du Prix Bernard-Marie Koltès – Prix de littérature dramatique contemporaine

Entre décembre 2022 et mai 2023, le projet se déclinera en 16 heures d’ateliers de mises en voix et d’études critiques des trois œuvres théâtrales contemporaines sélectionnées pour cette 7ème édition, dans 6 classes partenaires. En mai 2023, l’œuvre lauréate sera sélectionnée à l’issue d’un débat entre les élèves pour attribuer le Prix des lycéens et lycéennes Bernard-Marie Koltès.

Enseignants et élèves sont accompagnés tout au long du programme par les équipe du TNS. Une formation au cours du premier trimestre sera organisée par la Daac et le TNS avec le soutien de la Dafor.

Pour participer, faites-vous connaître auprès de la Daac avant le 30 mai 2022 (gwenaelle.hebert(at)ac-strasbourg.fr)

 

Cahier des charges du Prix Bernard-Marie Koltès 22/23

Circulaire Prix Bernard-Marie Koltès 22/23

Bulletin de candidature Prix Bernard-Marie Koltès 22/23

6ème édition du Prix Bernard-Marie Koltès

 

Présentation du prix BMK 

 

Ce prix s’inscrit dans le projet de Stanislas Nordey, directeur du Théâtre National de Strasbourg, autour des écritures théâtrales contemporaines. Les classes engagées dans l’aventure du Prix des lycéens Bernard-Marie Koltès, accompagnées par leurs enseignants, découvrent trois pièces de théâtre contemporain sélectionnées par les comités de lecture du TNS. Grâce à un parcours d’ateliers de dramaturgie et de pratique dirigés par des intervenants missionnés par le TNS, les élèves approfondissent leur immersion dans les œuvres et expérimentent la pratique théâtrale à travers des mises en lecture et en espace d’extraits.

 

Les lycéens sont en mesure, à l’issue de cette traversée des trois pièces de fournir un argumentaire pour chacune, participer aux débats lors des délibérations en classe, et finalement procéder au vote. Deux délégués dans chaque classe défendent le choix de leurs camarades lors de la délibération finale au TNS, juste avant la conférence de presse qui officialise l’œuvre lauréate. Une cérémonie réunit en mai l’ensemble des élèves et enseignants impliqués pour remettre son trophée à l’artiste lauréat. Ce dispositif ambitieux à la rencontre des écritures théâtrales contemporaines est complété par un parcours de trois spectacles programmés dans la saison du TNS.

 

Les participants de la 6ème édition du prix BMK 

 

1ère professionnelle du lycée Geiler à Strasbourg

Classe préparatoire professionnelle du lycée Geiler à Strasbourg

1ère enseignement optionnel théâtre au lycée des Pontonniers à Strasbourg

1 classe du lycée Koeberlé à Sélestat

2nde enseignement optionnel théâtre au lycée Maurois de Bischwiller

 

 

Les oeuvres en compétition

 

Gratte-ciel de Sonia Chiambretto - éditions L’Arche (2020)

Gratte-ciel est un récit choral, porté par une jeunesse algéroise sous les balles. À partir du
« plan Obus », un projet d’urbanisme fantasmé par Le Corbusier dès 1931, se déploie une traversée de l’histoire de l’Algérie contemporaine à plusieurs voix.
Alger, ville-fantôme de la colonisation sous couvert d’utopie.
Alger, tremplin d’un rêve d’émancipation.
Alger, support de mémoires, entre courses-poursuites et guerres de libération.
« Dans ce livre, je me saisis d’une mémoire qu’on ne m’a pas transmise. J’ai cherché à traduire la violence et à la fois la beauté avec lesquelles toutes ces histoires me sont ensuite parvenues. »

 

Le Iench d’Eva Doubia - éditions Actes sud (2020)

L’année de ses onze ans, Drissa, Français d’origine malienne, emménage dans un pavillon de province avec ses parents, sa sœur jumelle et son petit frère. Il rêve sa famille conforme aux images des publicités. Deux voitures dans le garage, le repas du dimanche midi, le permis à dix-huit ans, danser en boîte de nuit, le baccalauréat et surtout un chien, le Iench. Mais parviendra-t- il à toucher du bout des doigts cette banalité et à échapper au rôle que la société lui assigne malgré tout ?

 

Et y a rien de plus à dire, de Thierry Simon, dessins de Bruno Lavelle - éditions Lansman (2020)

Elle a seize ans. Elle vit seule avec un père qui semble absent. Il y a bien ses copines du lycée professionnel mais ça ne se passe pas bien. Elle ne supporte pas qu'on l'insulte. Quand c'est le cas, elle est capable d'une violence inouïe. C'est ce qui se produit un soir où tout s'embrase.  Les pétroleuses n'ont jamais attiré la compassion, c'est bien connu. Ni hier, ni aujourd'hui. Pour régler le problème, on les retire du monde : c'est simple, efficace... en principe. Dans le centre fermé où elle est assignée, elle rencontre Tristan qui ne va pas très bien, lui non plus. Et Ludivine, une éducatrice pas comme les autres qui l'entraîne peu à peu vers des territoires inconnus...

 

Le lauréat de la 6ème édition du prix sera dévoilé au courant du mois de mai 2022.

 

 

Le 10 juin 2021, Sedjro Giovanni Houansou a reçu le prix de la 5ème édition pour sa pièce Les inamovibles (Éditions Théâtre Ouvert – 2019)

 

Le déroulement du prix en 4 étapes :

  1. Deux comités de professionnels se réunissent successivement pour définir, parmi les textes proposés par les maisons d’édition, ceux qu’étudieront les lycéens participant au prix.
  2. Chaque classe travaille en dem- groupe durant 14h d’ateliers de mise en voix et d’analyse critique avec divers intervenants. Chaque groupe délibère alors et vote pour son texte préféré.
  3. Les lycéens élus par leurs camarades pour les représenter se réunissent pour mettre en commun les votes et ainsi désigner le lauréat du Prix Bernard-Marie Koltès.
  4. Une cérémonie de remise de prix est organisée au TNS.

 

Flora Nestour (f.nestour(at)tns.fr) est la coordonnatrice du prix Bernard-Marie Koltès au TNS.


Consulter la page du site du TNS dédiée au Prix Bernard-Marie Koltès