jeudi 18 août 2022

Trois restitutions par les élèves des enseignements théâtre du lycée Camille Sée

Théâtre - 7 juin 2022

Publié dans : Éducation artistique et culturelle, Théâtre

Ces dernières semaines plusieurs projets artistiques en partenariat avec la Comédie de Colmar ont été présentés en public
Groupe de terminale spécialité

 

Le programme Molière 2022 est composé de l’étude de trois pièces, L’Amour Médecin, L’Ecole des femmes et le Tartuffe, sous l’angle de la question de la condition féminine.  Notre projet, intitulé "Molière Baroque",  a été conduit par la metteuse en scène Sandrine Pires, directrice de la compagnie du Gourbi Bleu, mandatée par la Comédie de Colmar. Le parti pris a été de nous interroger spécifiquement sur les relations Père/Fille dans les pièces du corpus comme le prouve notre sélection de scènes.

Sandrine, étant elle-même en train de monter L’Amour médecin avec sa compagnie du Gourbi Bleu, la spécialité théâtre est  devenue une sorte de laboratoire pour explorer la notion de comédie ballet. Les élèves ont été ainsi invités à découvrir ce qu’est la danse baroque et à travailler un théâtre plus physique à partir d’invention de chorégraphies, en miroir d’abord, en groupe, puis à nouveau à deux, ils ont ensuite placé le texte des scènes à l’intérieur de la chorégraphie baroque inventée, ce qui a donné un corps particulier à leur personnage et une théâtralité mettant corps et texte en relief réciproquement. La surprise de la recherche a été que les scènes trouvent dans cette physicalité une énergie et même une signification accrue tout à fait étonnante du fait de l’artifice de la contrainte de départ, confirmant le fait que la contrainte est très souvent stimulante au théâtre pour partir à la découverte de nouvelles possibilités de jeu, qui libèrent des stéréotypes et des peurs. La danse, la référence à la comédie ballet n’aura été qu’un prétexte pour partir à la recherche d’un corps qui parfois manque chez les jeunes acteurs amateurs, dans le sens où l’acteur sans geste s’emploie parfois à se réfugier dans le texte, sans incarner vraiment.

Ce que Sandrine souhaite voir au théâtre, c’est «  un théâtre organique où les mouvements intérieurs mettent en mouvement le texte et où le texte met en mouvement le corps. Un théâtre où il est aussi question d’(é)MOTIONS (au sens de ce mouvement). »

Christine Huckel-Ottenwelter, professeur de lettres et de théâtre.

Babeau Prune T2, Habib Jiwan LauraT5, Hatton Marcelline T5, Kolarek Julia T2, Maenner Marylou T8, Muller Pauline T5, Mundel Basile T5, Schmitt Louna T2, Servo Emma T5, Sidaine Romane T2,Stoeckle SaloméT2, Villemin Elise T5

Merci à tous nos partenaires à commencer par la Comédie de Colmar et Sandrine Pires, Serge Lipszyc qui nous a accompagnés dans le Projet du Soulier de Satin.

 

Groupe de 1ère spécialité

 

Les élèves de première de la spécialité théâtre du lycée Camille Sée ont présenté le 20 mai leur travail sur Rouge d’Emmanuel Darley à la Comédie de Colmar. Ce travail a été mené depuis janvier avec le comédien Bruno Journée qui a imaginé pour cette pièce aux scènes rapides et aux lieux multiples des espaces de jeu en utilisant uniquement le mobilier présent dans le grenier de répétition : un canapé, une table, un banc, 5 chaises, et du tissu rouge.

La pièce raconte l’itinéraire d’un groupe de jeunes gens révoltés contre l’importance de l’argent dans la société, d’un squat utopique à l’action terroriste. Interrogeant à la fois la place de la violence dans la contestation politique et la représentation théâtrale de celle-ci.

Les 10 élèves ont été rejoints sur la fin du projet par 8 élèves de seconde en option facultative, pour étoffer l’effet de groupe et prendre en charge deux scènes.

Le public leur a demandé à l’issue de la restitution s’ils se retrouvaient dans ce texte assez radical. 5 mois de travail sur la pièce leur a permis d’entrer dans des débats constructifs sur les idées d’engagements et sur le rôle militant du théâtre.

Une expérience formatrice à plus d’un titre, venant compléter le premier projet, L’Ombre, d’Evgueni Schwartz qui utilise la satire et le conte de fée pour critique les régimes totalitaires.

 

Groupe de 2nde enseignement optionnel

 

Après avoir travaillé sur la pièce jeune public Normalito de Pauline Sales, les élèves de seconde de l'enseignement optionnel théâtre du lycée Camille Sée de Colmar ont expérimenté la forme du théâtre forum avec la comédienne Nancy Guyon. Ils en ont présenté le résultat dans la petite salle de la Comédie de Colmar le 18 mai, sous la forme de deux petites pièces écrites à partir du plateau et suivies de discussions et d’improvisations avec le public.

Cette forme de théâtre ajoute aux questions de représentation (et aux doutes qui l’accompagnent) celle de la participation du public aux échanges et aux improvisations. Mais les thèmes retenus (l’écoute au sein des famille, la phobie scolaire, le sexisme, le viol…), étaient assez prégnants pour mobiliser les spectateurs et spectatrices.

Ce fut pour les élèves une expérience très formatrice sur la puissance du théâtre, surtout qu’un comédien de la Jeune Troupe de la CDC a conclu celle-ci par une improvisation invitant au risque et à la liberté du métier d’intermittent du spectacle.

 

Bravo aux élèves, aux artistes et partenaires, ainsi qu'à l'équipe pédagogique : Christine Huckel-Ottenwelter et Fred Demma!