Les dispositifs dans le domaine du théâtre et des arts du cirque

Une règle absolue : le partenariat entre un artiste et un enseignant

Tous les dispositifs sont élaborés en partenariat entre un artiste professionnel  et un enseignant. C'est de la qualité de ce partenariat, de cette rencontre singulière, fortement élaborée en amont de l'action, que dépend la réussite de votre projet.

Les dispositifs sont cofinancés par le rectorat et la Drac Alsace, ou par le Gip-Acmisa, réunissant ces deux partenaires et les collectivités.

Qu'appelle-t-on "artiste professionnel"?

Il s'agit clairement d'un artiste reconnu dans le domaine de la création par les institutions ( Drac, Collectivités).
Il ne s'agit donc pas d'un professionnel de l'intervention. Son champ d'activité principal est la création, et c'est en lien avec cette activité qu'il s'engage dans l'un ou l'autre projet avec un enseignant.
Il ne peut, du fait de son activité professionnelle principalement orientée vers la création, mener plus de trois projets par an (Acmisa , atelier, ou accompagnement éducatif).

Les ateliers

Un atelier permet à un enseignant et un artiste de mener un projet durant une année avec un groupe d'élève volontaires, dans un collège ou un lycée.

Là encore, c'est de l'élaboration en amont que dépend la qualité du projet et de sa mise en œuvre. On doit savoir ce que l'on va faire, sur quel thème, ou quel auteur on va travailler, quel type de travail corporel va être réalisé, par quelles étapes, dans le temps, tout ceci va se développer concrètement.

L'atelier se ponctue par une présentation de travaux , et non un spectacle.

Attention : la demande d'ouverture ou de reconduction d'un atelier se fait au mois de mars pour l'année scolaire suivante via la plateforme Adage. Il faut donc très largement anticiper

Les classes à PAC

Elles constituent, dans le premier degré et en lycée professionnel , une excellente entrée, permettant l'intervention d'un artiste dans une classe durant une dizaine d'heures. Là encore, il ne peut nullement s'agir de créer un spectacle de fin d'année, mais plutôt de creuser une entrée artistique et/ou culturelle avec un artiste professionnel, en lien avec une structure, dans la mesure du possible. Nous sommes, avec ce dispositif, dans la sensibilisation, qui peut déboucher, l'année suivante, sur la constitution d'un projet Acmisa et plus encore d'un atelier.

Les dossiers sont à constituer en mars pour l'année scolaire suivante via la plateforme Adage.