mardi 18 juin 2024

Données statistiques

Publication nationale

Les parcours sur deux ans des apprentis et des lycéens sortis en 2019 de formations professionnelles de niveau CAP à BTS

Les jeunes sortant de formations professionnelles de niveau CAP à BTS ont des parcours très variés au cours des deux ans suivant leur sortie, qu’ils aient été sous voie scolaire ou en apprentissage. Ainsi, si un peu moins d’un apprenti sur deux et un lycéen professionnel sur quatre ont été en emploi à la fois à 6, 12, 18 et 24 mois, 16 % des apprentis et 28 % des lycéens n’ont été au contraire en emploi à aucune de ces dates. Les autres jeunes ont eu des "parcours mixtes", en ayant été au moins une fois en emploi et une fois sans emploi. En particulier, 17 % des apprentis et 22 % des lycéens professionnels sont entrés tardivement sur le marché du travail, 12, 18 ou 24 mois après leur sortie d’études, mais sont restés en emploi par la suite.
Ces parcours sur le marché de l’emploi sont liés au dernier niveau de formation suivi, au fait d’avoir obtenu ou non le diplôme et aux spécialités de formation. Ils dépendent aussi du profil socio-économique des jeunes. L’entrée dans l’emploi est notamment plus tardive pour les jeunes n’ayant pas obtenu leur diplôme ou quand le représentant légal est sans activité

Publication nationale

Insertion professionnelle des apprentis de niveau CAP à BTS : 6 mois après leur sortie d’études en 2021, 65 % sont en emploi salarié dans le privé en janvier 2022

 

Parmi les apprentis inscrits en dernière année d’une formation de niveau CAP à BTS en 2020-2021, 39 % sont encore en études l’année scolaire suivante, pour l’essentiel à nouveau dans le cadre d’une formation en apprentissage. Parmi ceux qui ne poursuivent pas leurs études, 65 % occupent un emploi salarié dans le privé en janvier 2022, 6 mois après leur sortie. Cette part augmente de 4 points par rapport à la génération précédente, sortie en 2020, qui avait été particulièrement touchée par la crise sanitaire. La levée des restrictions sanitaires liée à l’épidémie de Covid-19 et la reprise de l’activité bénéficient tout particulièrement aux apprentis formés à l’hôtellerie-restauration-tourisme. Dans six cas sur dix, l’emploi occupé est un contrat à durée indéterminée (CDI). Trois sortants sur dix travaillent chez l’employeur où ils ont effectué leur apprentissage.

Publication nationale

Insertion des lycéens professionnels de niveau CAP à BTS : 6 mois après leur sortie d’études en 2021, 41 % sont en emploi salarié privé en janvier 202

 

 

Parmi les lycéens du public et du privé sous contrat, inscrits en dernière année d’un cycle d’études professionnelles en 2020-2021, de niveau CAP à BTS, un sur deux (51 %) est toujours en formation l’année suivante, soit 2 points de plus que la génération précédente inscrite en 2019-2020 et 5 points de plus que celle inscrite en 2018-2019. Parmi ceux ne poursuivant pas d’études et qui sont donc sortis du système scolaire en 2021, 41 % sont en emploi salarié privé en France en janvier 2022, soit 6 mois après leur sortie. Ce taux d’emploi des jeunes lycéens professionnels augmente de 5 points par rapport à la génération précédente, sortie du système scolaire en 2020, qui avait été particulièrement touchée par la crise sanitaire et retrouve ainsi un niveau d’avant la crise. Dans quatre cas sur dix l’emploi occupé est un CDI.

Rubrique administrée par le Ciepas

Pour tout signalement, veuillez contacter

ce.ciepas(a)ac-strasbourg.fr