Résidence d'artistes au collège de Burnhaupt le Haut

Action culturelle - 27 mai 2022

Publié dans : Éducation artistique et culturelle, Danse et arts du cirque

La compagnie DIFE KAKO a mené au cours de l'année scolaire 2021-2022 une résidence d'artistes du Gip-Acmisa

Un projet rassembleur, à l’attention de l’ensemble des élèves et des personnels dans de nombreuses disciplines)

 

20 classes engagée :

  • 3 classes « cœur de résidence »
  • 4 classes « créateur des décors et accessoires et flashmob »
  • 6 classes « parcours flashmob »
  • Soit 13 classes plus spécifiquement touchées

Toutes les classes participent à la « conférence danse et musique » et au flashmob

 

1/2 journée de formation des personnels, le mercredi 22 septembre incluant un atelier danse

 

3 Parcours spécifiques :

 

Parcours « coeur de projet » : 3 classes

  • 1 conférence sur la danse et la musique créole / 1h30
  • 1 atelier de conception décor et accessoires / 2h
  • 8h heures d’atelier de pratique danse et musique / soit 4 ateliers de 2h
  • Spectateurs du spectacle Joséphine2B
  • Participation au flashmobet restitution du travail mené avec les professeurs

 

Parcours « créateur des décors et accessoires » : 4 classes

  • 1 conférence sur la danse et la musique / 1h30
  • 1 atelier préparation décors et accessoires / 1h30
  • 1 atelier sensibilisation pour le spectacle / 2h
  • Spectateurs du spectacle Joséphine2B
  • Participation au flashmobet restitution du travail mené avec les professeurs

 

Parcours « classes flashmob» : 6 classes

  • 1 conférence sur la danse et la musique créole / 1h30
  • 1 atelier pour préparation flashmob/ 2h : ces classes doivent être relais pour apprendre la danse du flashmob à toutes les autres classes
  • Meneurs du flashmob

 

Les 5 classes de 6e du collège : correspondances avec des classes de Guadeloupe, Martinique, Guyane qui travaillent sur la même thématique

 

 

Une classe de 4e du collège : sur la route de l’esclavage (visite des musée Schoelcher et musée de la Négritude)

 

Mise en place de deux expositions au Lieu d'art et de culture (LAC) :

  • « Photos de danse de la compagnie » du 10 novembre au 17 décembre ;
  • « Jardins Créoles » du 21 février au 25 mars

 

Ce projet a été finalisé en mars 2022, par :

  • La mise en œuvre d’atelier de pratique danse ;
  • La réalisation d’un flashmob géante (tous les élèves)
  • La présentation pour 8 classes du spectacle « Joséphine 2B »

 

Bilan des différentes actions :

 

Parcours « coeur de résidence » : 3 classes (87 élèves)

 

La production chorégraphique dansée des groupes de chaque classe a montré un investissement total des élèves, qui se sont pris au jeu, malgré leurs réticences ou barrières mentales (leur corps, la danse » afro-antillaise » qui sollicite le bassin, le regard des autres). L’aboutissement des ateliers pourraient faire l’objet d’une évaluation digne d’une séquence d’EPS.
Des notions telles que : espace proche et lointain, énergies, écoute ont été pratiquées et réutilisées, réactivées en séquence « arts du cirque » avec les classes concernées.
Les élèves ont reconnu des éléments qu’ils ont travaillés lors des ateliers quand ils ont assisté au spectacle ; ils ont pu immédiatement identifier les thèmes et les mouvements/chants associés : esclavage, ouvriers qui travaillent, pollution, jardin créole… Et ainsi faire partie intégrante du spectacle vivant !

 

Parcours « créateur des décors et accessoires » : 4 classes (120 élèves environ)

 

  1. Un atelier d’arts plastiques avec réalisation d’objets de décors, de musique (chachas), et d’une fresque géante pour 7 classes (172 élèves) accompagnées par Camille et Mme Christmann.
  2. Un atelier de pratique danse de 2h par classe ; thématique du JARDIN CREOLE

 

Une adhésion unanime des élèves sur les ateliers dans la participation due à la présence dynamique et impliquante du danseur.
Pendant le spectacle, utilisation des chachas et participation à la danse.
Retours positifs des élèves en classe sur les liens danse / thématique (visible dans les cahiers de culture ou résumé ).

 

Parcours « classes flashmob » : 6 classes (180 élèves environ) + toutes les classes en cours d’EPS (580 élèves)  et quelques personnels

 

Des sensations insoupçonnées de plaisir de bouger et de faire bouger son corps par des mouvements d’expression corporelle très énergisants fut une découverte pour de nombreux élèves.
L’énergie procurée, la joie ressentie par ces mouvements de chorégraphie expressive fut forte pour les élèves.
Ce fut une belle initiation collective au principe que la danse puisse être un moyen d’expression, que des mouvements chorégraphiés puissent servir à transmettre des messages, des idées.
Sans oublier la dimension émouvante d’union et de partage dans une communion dansée d’une telle dimension.
Sans conteste une très belle réussite à tout point de vue !

 

En éducation musicale : sensibilisation à la culture antillaise (tous les élèves)

 

La thématique de cette première séquence de l’année scolaire a permis à tous les élèves d’approcher d’une manière ludique, rythmique et corporelle la richesse d’une partie de la culture antillaise.
La chorale quant à elle, montrera des sonorités et des textes variés à travers les chansons interprétées. Une grande majorité d’entre elles ont été composée à partir de rythmes antillais (calypso, reggae …).

 

En Histoire Géographie : 

 

2 classes de 3e (56 élèves) : Relecture de l’Histoire du 20ème siècle au travers d’une femme engagée (Joséphine BAKER, une artiste engagée du 20ème siecle)

 

Vision transversale de l’Histoire contemporaine.
Mise en valeur des femmes engagées.

Projet pluridisciplinaire.

 

En Histoire Géographie et français : 

 

De la 5e à la 3e : Faire découvrir le sens du spectacle « Joséphine2B » mais aussi du Flashmob auquel tous les élèves ont participé. L’inscrire dans une réalité géographique.

En 4eB : projet sur la route de l’esclavage avec visites de la maison de la Négritude et du musée SCHOELCHER

 

Une action menée sur l’année avec les différentes classes afin de mobiliser l’ensemble des élèves sur la Résidence d’artiste. Le thème du spectacle est un fil conducteur qui permet de rattacher le projet au programme scolaire et a favorisé un travail pluridisciplinaire.

 

En français : tous les niveaux de classes

 

Correspondances classes de 6e – classes de CM2 (Guyane Martinique, Guadeloupe)

  • Une classe de 5e a travaillé sur le thème de la mouche et du jardin créole autour de la BD en lien avec les arts plastiques
  • En 4e un projet a été mené avec le cours d’histoire sur la route de l’abolition de l’esclavage et ont lu et écrit des récits et des poèmes autour du thème du voyage, et étudié une pièce de théâtre de Marivaux, L’Ile des esclaves. Ils ont aussi réalisé des exposés sur des célébrités antillaises (Joséphine de Beauharnais, Maryse Condé, Aimé Césaire, Teddy Riner, Audrey Pulvar…).
  • Lectures thématiques pour tous les niveaux de classe
  • Le Journal du collège LE PETIT NATHAN s’est impliqué au projet en proposant une mise en page spéciale mettant à l’honneur la Résidence d’artistes (fil conducteur de l’année et les reporters ont consacré de nombreux articles à tous les moments forts –les ateliers danse, la réalisation des décors…)
  • Un certain nombre d’ouvrages d’auteurs antillais mis à disposition des élèves et des personnels, au CDI tout au long de l’année.

 

Les retombées sont positives bien sûr, en matière d’ouverture culturelle, de découverte de territoires éloignés, de personnalités antillaises et d’épisodes de l’histoire liés à l’esclavage.
Ce projet a créé une émulation collective et nous remercions la compagnie DIFE KAKO pour son enthousiasme et sa volonté de partager sa passion de la danse et des arts en général.

 

En Sciences Physiques et chimie :  niveau 3e (140 élèves) - Devoir Maison pour les classes de 3e en lien avec le projet Dife Kako

 

Faire travailler les élèves autour de la problématique du Chlordécone en lien avec le programme de Chimie de 3e

 

Travail très intéressant qui a permis aux élèves d’aborder le thème du Chlordécone du point de vue de la Chimie, de découvrir un problème qui reste d’actualité puisqu’on en entend parler très régulièrement avec de nouvelles mesures prises par le gouvernement pour contrer ce scandale sanitaire.

 

 

En Sciences de la vie et de la Terre :  niveau 6e et club jardin (155 élèves)

 

Travail très intéressant qui a permis aux élèves de comprendre la philosophie d’un jardin créole et le cycle de vie du Bombyx.

 

A la demi-pension : éalisation d’un menu créole pour 550 personnes (élèves personnels et artistes)

 

 

 

 

Un projet exceptionnel qui a permis une vraie mise en synergie des différents acteurs de l’établissement autour d’un projet pluri thématiques (les femmes engagées, la lutte contre l’esclavagisme, le développement durable) axé sur la création artistique, corporelle, musicale, etc. Indéniablement un projet fédérateur.

Une ouverture sur le monde et sa diversité pour tous les élèves.

Tous les élèves investis d’une manière plus ou moins importantes. Une majorité de personnels et d’enseignants partie prenante d’une ou plusieurs action.

Une compagnie très professionnelle mais avec des artistes très abordables désireux de faire partager leurs valeurs, leur culture.

 

Pour en savoir plus sur :
le collège Nathan Katz à Burnhaupt le Haut
la compagnie DIFE KAKO
le Gip-Acmisa
les résidences d'artistes en milieu scolaire du Gip-Acmisa