samedi 20 juillet 2024

La Ve République, un régime politique qui s’inscrit dans la durée

La présentation de Julien Ebersold et Christophe Marchand, professeurs au lycée Rudloff de Strasbourg, porte sur la partie A « La Ve République, un régime politique qui s’inscrit dans la durée ». Elle est essentiellement didactique : elle permet de faire le point sur les attendus et les enjeux de cette partie de programme originale, associant l’histoire et l’éducation civique. Ils proposent à la fin de leur intervention une activité pédagogique pour caractériser le système politique de la Ve République (1958-1961).

Ils insistent sur la manière nouvelle d’appréhender la Ve République proposée dans ce programme : il faut traiter de la Ve  République en la replaçant dans la tradition républicaine tout en insistant sur ce qui en fait sa spécificité (souveraineté de la nation et primauté de l’exécutif).

 

Il n’est donc pas question dans ce programme d’étudier in extenso l’histoire des IIIe et IVe  Républiques mais d’analyser les étapes qui fondent la culture politique républicaine en France et les éléments qui l’ont rendue fragile et ont nécessité une refondation.

 

Ce thème invite aussi à réfléchir à ce qu’est un système politique, en l’occurrence la Ve République et d’étudier ses évolutions institutionnelles et politiques. Les intervenants en proposent une définition.

 

Ils présentent également un exemple de mise en œuvre pédagogique pour aborder les caractéristiques du système né dans les années 1958-1962. En utilisant le discours du général De Gaulle du 4 septembre 1958 qui présente la constitution en vue du referendum, on peut à la fois montrer les deux caractéristiques principales de la constitution (la souveraineté populaire et l’importance du pouvoir exécutif), les héritages de la tradition républicaine, mais aussi la scénographie politique et l’idéologie gaullienne sous-jacente.